Salut !

En ce 14 février, les amoureux ne pourront pas s’inviter au restaurant… Mais peut-être se concocter ensemble ou se faire livrer un délicieux repas, des fleurs, et passer un bon moment de communion !
On leur souhaite une fête réussie !
Et un verset de dédicace : « si vous trouvez celui que j’aime, dites-lui que je suis malade d’amour… – Toi la plus belle des femmes, pourquoi nous demander cela ? Dis-nous : celui que tu aimes, qu’a-t-il de plus qu’un autre ? – Celui que j’aime se reconnaît parmi 10’000 personnes ! Il a le teint brillant et clair, sa tête est en or pur ! » (Cant. 6. 8-9)
On se souviendra peut-être en ce jour de St Valentin d’Othon III de Grandson, noble chevalier et poète du 14e siècle, entre autres seigneur du Château de Ste Croix, excusez du peu…- et qui a écrit plusieurs poèmes pour la fête de la St Valentin : (bref extrait) «je vous choisis sans fin en persévrance. Je vous choisis et choisie vous ai. Saint Valentin en prend en témoignance, que nulle autre jamais ne choisirai ».
Pour en revenir à « l’actualité », vous trouverez dans le déroulement du culte de ce dimanche un texte de Martin Luther qui partage ses réflexions lors de conditions sanitaires difficiles dans une épidémie de peste. 500 ans avant le COVID. A méditer. Le lien 

Nous venons de voir passer également la journée mondiale de la lèpre (le 31 janvier). Occasion peut-être de rappeler le ministère solidaire si fructueux des frères Jaccard (Raymond et Pierre, photo), originaires de Ste Croix, qui ont œuvré dans de nombreux pays pour redonner une vie digne notamment aux lépreux, grâce à leur invention de prothèses simples et peu coûteuses.
Jésus avait un moyen personnel et beaucoup plus radical de soigner certains lépreux, quoiqu’il eût aussi fortement encouragé les frères Jaccard dans leur œuvre de réhabilitation de tant de personnes : la guérison miraculeuse !
C’est ce que l’Evangile nous propose à entendre ce dimanche.
Le ministère de Jésus, celui des frères Jaccard, et le nôtre à la suite, vise deux buts essentiels : redonner une dignité et une place dans la société à tous ceux qui ont été exclus, et une espérance que leur vie se mette en lien avec le ciel pour l’éternité ! 

Tant de personnes nous ont précédé sur le chemin de la foi et du service, depuis le début de la révélation de Dieu à Abraham !
Dans ce culte « tous âges » (vous verrez dans quel sens on l’entend, avec notre acolyte Jean-Sam Py…), nous rendrons hommage à quelques figures du christianisme au cours des siècles.
Quelle belle aventure humaine et divine ! Poursuivons-la.